Arbre à Thé Arbre à Thé (Kenya)

Location:
Kenya

Pourquoi l’Australie?

L’arbre à thé est originaire d’Australie. Il s’épanouit au soleil et dans un sol humide. En Australie, l’arbre à thé croît tout le printemps, l’été et l’automne.

Pourquoi le Kenya?

Certaines parties du Kenya procurent des conditions de culture similaires à celles de l’Australie, permettant à l’arbre à thé de s’y épanouir également. En nous approvisionnant aussi en Arbre à thé du Kenya, nous soutenons les petits exploitants agricoles des zones rurales du pays tout en obtenant une huile essentielle de la meilleure qualité qui soit.

Arbre à Thé

Arbre à Thé Melaleuca alternifolia

Comment cela fonctionne?

L’arbre à thé est un arbuste à feuillage persistant similaire à un buisson. Il était traditionnellement utilisé pour ses vertus médicinales par les Aborigènes d’Australie et, au début de la Seconde guerre mondiale, la plupart des membres de l’armée australienne transportaient un petit flacon d’huile essentielle d’Arbre à thé avec eux. L’huile essentielle est obtenue en distillant les feuilles à la vapeur.

Les kangourous se promènent en liberté dans la plantation australienne d’arbres à thé. L’arbre pousse du printemps à l’automne et la récolte n’a lieu que durant les mois d’hiver pour éviter de perdre des mois de croissance. Le même arbre peut être exploité chaque année car il est taillé ou il repousse 3 à 6 semaines après récolte. Grâce au processus durable de récolte, après 18 ans d’exploitation, la plantation en Australie continue à augmenter la productivité et à maintenir la santé des mêmes champs d’arbres à thé.

Garantir la gérance environnementale

Aucune partie de l’arbre n’est mise au rebut au cours du processus de production de l’huile essentielle d’Arbre à thé. En Australie et au Kenya, la biomasse d’Arbre à thé distillée à la vapeur est remise dans les champs pour empêcher la croissance des mauvaises herbes et pour procurer au sol des nutriments précieux.

L’histoire de Healing Hands

doTERRA Healing Hands a financé de nombreux projets au Kenya. Cela comprend notamment la construction de salles de classe et de toilettes supplémentaires à Kiwegu Primary School ; la construction d’une bibliothèque scolaire, d’un réservoir d’eau, d’une salle du personnel, de toilettes, d’appartements pour les enseignants et d’un patio pour les élèves à Mwamose Primary School (ainsi qu’une aide à la scolarité) ; la construction du Mwena River Bridge, pour permettre à la communauté et aux écoliers de traverser le fleuve ; la construction de Majengo Mapya Kindergarten School ; la construction d’un centre communautaire ; la création du TICAH—formation sur la culture indigène et la santé pour 2 000 écoliers ; la création de Colobus Conservation—sensibilisation et reforestation d’arbres indigènes ; Mwamose Water Point, un forage et château d’eau communautaire ; et le Water Maintenance Trust Fund, qui mène des recherches en continu et s’occupe de l’entretien des sources d’eau communautaires.

En plus des dons de doTERRA Healing Hands, nous avons mis en place un fonds de développement communautaire (Community Development Fund) au Kenya. Pour chaque kilo d’huile essentielle produite par les coopératives d’agriculteurs, une partie de ces revenus est reversée dans un fonds contrôlé par les coopératives elles-mêmes pour financer à leur gré de plus vastes projets de développement.

commentaires

0 commentaires

Ajouter à la conversation

  • Filtrer les commentaires par:

Veuillez vous connecter pour commenter

S'identifier
Poster un commentaire

Cet article a-t-il été utile?